Pratique de La Trame

Pratique de La Trame

Interview : La Trame ou la vision alchimique de l’Univers

 



La Trame ou la vision alchimique de l’Univers

Il y a déjà quelques mois, j’ai interviewé Florant Dagober  et benjamin Aubert, tous deux praticiens de la Trame. Une amie sortait tout juste d’une séance : « C’est surprenant ! Comment dire ? J’avais l’impression que mon corps s’enfonçait sur la table et que mon esprit allait capter des infos, des rêves, des images… des réponses. » Il n’en fallait pas plus pour exciter ma curiosité. Je partais en quête d’informations avec l’idée d’une technique alliant une bonne séance de relaxation parsemée de Reïki – que j’affectionne - et de visualisation. Eh bien pas du tout ! Cette recherche m’a menée sur le terrain de l’alchimie (la chimie, le divin -Al - en plus).
Terrain, certes un peu obscur au départ, obscurité attribuée par notre ignorance (entretenue d’ailleurs, par les anciens alchimistes), mais cette obscurité c’est  rapidement dissipée !

Mais parlons de la Trame, de ses fondements et de ses applications, puis de ses connexions avec l’alchimie.

Le créateur de la Trame est Patrick Burensteinas, un physicien venu à l’alchimie après la lecture d’un ouvrage datant de 1893, L’âme et la vie de la matière, de François Jollivet-Castelot.
En travaillant au laboratoire à la réalisation du Grand Œuvre, il constate que, comme toute chose en ce monde, l’humain possède lui aussi une trame, un maillage énergétique au schéma cohérent. Mais voilà, ce maillage, ce vaste réseau d’informations peut être perturbé par la cristallisation d’émotions trop intenses et/ou nombreuses, de traumatismes : l’onde énergétique ne circule plus.

Benjamin Aubert nous offre ici une explication en audio.


Le déroulement d’une séance

Le receveur est allongé sur le dos, calme. Le thérapeute pause les mains et perçoit la trame du receveur par l’onde émise pendant qu’il effectue une séquence codifiée de 16 gestes sur 3 axes différents. La séquence démarre par un travail sur l’axe longitudinal - c’est le rapport qu’entretient la personne avec elle-même. La séquence se poursuit sur l’axe transversal qui correspond au rapport entretenu entre soi et les autres. Le troisième axe est un travail en profondeur qui correspond au rapport qu’entretient le sujet avec l’univers, c’est l’axe vertical.« C’est un travail en volume », explique Florent Dagobert, « le praticien ne sait pas toujours sur quoi il va agir, il laisse le corps trouver ses propres réponses ; la trame a la possibilité d’aller à l’essence même de l’émotion, à sa racine. D’ailleurs, il est fréquent que la Trame agisse sur un aspect différent de celui pour lequel on vient consulter. »

Le thérapeute formé à la Trame apprend à percevoir l’onde, il  affine ensuite son travail de perception. Cet observateur n’est pas neutre, et plus il sera « aligné », plus la Trame sera puissante. Quant au receveur, il ressent pleinement le nœud du blocage interne, nœud qui peut se dissoudre en séance ou plus tard. « La trame peut être « bousculante », elle continue à agir trois semaines après la séance », annonce Florent Dagobert.
Benjamin Aubert ajoute : « Sur la table de soin, quand la personne évacue, le corps choisit le moyen le plus adapté pour ce qu’il a besoin de sortir. Il ne sort jamais quelque chose que la personne ne peut pas gérer. Si c’est de cette manière et de cette façon, c’est qu’elle était prête pour ça maintenant. »


Tout cela résonne comme une libération !

« La Trame est un travail de réalignement par rapport à l’univers », lance Florent Dagobert, « je me réaligne par rapport à l’Univers pour laisser passer ma lumière intérieure, c’est comme réaligner le charbon, qui est une forme chaotique, pour le laisser devenir diamant. Mais ce que souhaitent les personnes qui viennent nous voir, c’est une libération, elles n’ont pas besoin de savoir qu’un travail alchimique est en œuvre. »

Mais ce travail est bien là et Patrick Burensteinas en parle ainsi lors d’un interview sur la sur radio Ici et Maintenant : « J’ai voulu exprimer le travail du creuset, le travail de l’alchimiste, à travers une voie thérapeutique. Puisqu’il y a purification et réalignement de la matière, pourquoi est-ce que ça ne marcherait pas sur l’être humain ? »


En conclusion

La Trame participe à une bien meilleure compréhension de situations anciennes ou récentes. L’information reçue n’est pas mentale et apparaît par images, couleurs, rêves… D’ailleurs, cela peut perdurer et venir plus facilement dans des rêves plus intenses ou plus importants.

Vous pouvez appliquer cette transmutation à différents problèmes de votre vie. Un problème, vous pouvez le réduire en cendres, aller chercher son essence, l’aligner à vous dans sa nouvelle forme et le laisser passer dans la lumière, la vôtre… Intense et surprenante, la Trame est l’application thérapeutique de la vision alchimique de l’Univers.

  

La Trame. Se soigner par l'énergie du monde 
Patrick Burensteinas

Edition : Mercure Dauphinois - 2001 
Prix éditeur : 14,70€

FNAC  - Decitre

 

 

 



07/06/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres